Histoire de la chanson française (1/10)

Histoire de la chanson française (1/10)

(1/10) (2/10) (3/10) (4/10) (5/10) (6/10) (7/10) (8/10) (9/10) (10/10)

L’expression « chanson française » désigne depuis le début du xixe siècle un genre musical qui se définit d’abord par la mise en valeur de la langue française…

… avec la référence à des maîtres et modèles hérités de la littérature poétique de langue française et par opposition (ou par différenciation) aux formes dominantes anglo-saxonnes, de l’industrie musicale. (Wikipedia)

Avant la chanson française

Mérovingiens, royaumes francs.

Carolingiens, haut Moyen Âge.

Capétiens, royaume de France.

Valois

Bourbons

Orléans, Révolution française.

Louis XVIII (1755 -1824)

Charles X (1757–1836)

Louis-Philippe Ier « le Roi-Citoyen » ou « le Roi-Bourgeois »
(1773–1850)

Bonaparte, Premier, Second Empire.

Napoléon Ier (1769 – 1821)

 

 

Napoléon III (20 avril 1808 – 9 janvier 1873)

Les poètes souches

Baudelaire (1821-1867)

Verlaine (1844-1896)

Rimbaud (1854-1891

Louis Aragon (1897-1982)

Victor Hugo (1802-1885)

François Villon (1431-1463)

Alphonse Lamartine (1790-1869)

Antoine Pol (1888-1971)

Paul Fort (1872-1960)

Francis Jammes (1868-1938)

Jacques Prévert ( )

Séquence de sainte Eulalie

 

Le Carillon de Vendôme

Début du XXe siècle

Parmi les plus grandes figures tutélaires du début du xxe siècle, nous pouvons trouver:

Pierre-Jean de Béranger
(1780-1857)

Œuvres

  • Pierre-Jean de Béranger, Ma biographie, Paris, éditions Perrotin, 1857.
  • Œuvres complètes de Béranger [archive], H. Fournier aîné, Paris 1839.
  • Musique des chansons de Béranger, airs notés anciens et modernes. Dixième édition revue par Frédéric Bérat, augmentée de la musique des chansons posthumes, d’airs composés par Béranger, Halévy, Gounod et Laurent de Rillé…, Perrotin éditeur, Paris 18.., In-8°, 344 pages31.
  • Dernières Chansons de Béranger de 1834 à 1851 Perrotin 1860.
  • Correspondance de Béranger., recueillie par Paul Boiteau, Perrotin éditeur, Paris 1860, 4 tomes32.
  • Pierre-Jean de Béranger, Les gaietés, quarante quatre chansons érotiques de ce poète, suivies de chansons politiques et satiriques non recueillies dans ses œuvres prétendues complètes de Béranger, Éditeur : aux dépens de la Compagnie, Amsterdam 186433.
  • Francis Casedesus, Chansons de Béranger anciennes et posthumes Garnier frères 1865

Charles Cros (1842-1888)

Poèmes mis en musique

  • La Chanson perpétuelle, op.37 d’Ernest Chausson, composée en 1898 pour chant, quatuor à cordes et piano.
  • L’Orgue, mis en musique par Louis Loréal, harmonisé par Larrieu, interprété par Damia et par Jean Michel Piton in Le Geste d’amour, 1981.
  • Belle, belle, belle (Paroles d’un miroir à une belle dame), mis en musique par Robert Caby, interprété par Jacques Douai.
  • Moi je vis la vie à côté mis en musique et interprété par Julos Beaucarne.
  • 1962 Sidonie Brigitte Bardot, mis en musique par Jean-Max Rivière et Yani Spanos pour le film Vie privée de Louis Malle.
  • 1969 Yani Spanos pour l’album Complainte amoureuse
  • 2006 Jean-Marc Versini pour l’album Charles Cros chanté

Aristide Bruant (1851-1925)

 

 

 

Vincent Scotto (1874-1952)

  • L’une de ses toutes premières compositions est adaptée par Henri Christiné pour devenir un succès du chanteur Polin : La Petite Tonkinoise.

 

  • production abondante, comme J’ai deux amours, Prosper (Yop la boum), Le Trompette en bois, Marinella (Émile Audiffred et Géo Koger) créées par Tino Rossi, Le Plus Beau Tango du monde créée par Alibert ou Sous les ponts de Paris (Jean Rodor) créée par Georgel
  • Un de la Canebière
  • « Mon cher Vincent, quand tu partiras, tu laisseras cent ou deux cents chansons, des sentiments à toi, des idées à toi, qui feront encore du bien à des gens qui ne sont pas nés. » Marcel Pagnol
  • Les Amants de Venise, au théâtre Mogador

Gaston Couté (1880-1911)

La chanson d’un gâs qu’a mal tourné, œuvres complètes en cinq volumes, Éd. Le vent du ch’min (1976-1977), Éd. Le Temps des cerises, 2017.

 

La période de l’avant-guerre

Gilles et Julien
Jean Villard (Gilles) (1895-1982)
et Aman-Julien Maistre (Julien) (1903-2001)

 

  • Ses chansons les plus célèbres sont Dollar (1932), Les Trois Cloches (interprétée dès 1946 par Édith Piaf et les Compagnons de la chanson), et une dizaine de chansons interprétées par les Frères Jacques, proches de son esthétique théâtrale.
  • Jean Villard est attiré très tôt par le théâtre. En 1918 à Lausanne, dans L’Histoire du Soldat d’Igor Stravinsky et Charles Ferdinand Ramuz, il crée le rôle du Diable (sauf la partie dansée interprétée par Georges Pitoëff). Dès 1919, il suit l’enseignement de Jacques Copeau, d’abord à Paris au théâtre du Vieux-Colombier, puis en Bourgogne de 1924 à 1929 dans la troupe des « Copiaus »
  • Ils chantent le texte Familiale, de Jacques Prévert (Groupe Octobre), mis en musique par Joseph Kosma.
  • Chansons: 1932 Dollar, 1936 La Belle France – hymne du Front populaire
    1940 Les Trois Cloches – chantée par Édith Piaf et Les Compagnons de la chanson, 1940 14 juillet, 1948 Le Bonheur, 1951 À l’enseigne de la fille sans cœur – chantée par Édith Piaf, Les Quatre Barbus, 1954 La Venoge, 1958 Nos colonels.

Charles Trenet (1913-2001)

  • travaille dans les studios de cinéma Pathé, en tant qu’accessoiriste : il est chargé de faire les « claquettes » annonçant le début d’une scène. Il se mêle au groupe d’artistes de Montparnasse.
  • Il rencontre Antonin Artaud, Jean Cocteau et Max Jacob, auxquels il confie ses envies littéraires, et qui le surnomment le « téméraire ». Il compose ses premières chansons pour le film Bariole de son beau-père Benno Vigny. S’inspirant de Pills et Tabet, Gilles et Julien.
  • Il forme en 1933 le duo « Charles et Johnny » avec son ami le pianiste suisse Johnny Hess, rencontré en 1932 au College Inn, un club de jazz.
  • Chansons emblématiques: La Mer, Y’a d’la joie, L’Âme des poètes, Je chante, Douce France, La Romance de Paris, Le Soleil et la Lune, Fleur bleue, Le Jardin extraordinaire, Que reste-t-il de nos amours?,  Boum!,  Nationale 7.
  • Années 1950
    1954 : Mes grands succès (Columbia-EMI)
    1955 : Chansons claires : 10 chansons nouvelles (Columbia-EMI, FS 1053)
    1959 : Chansons d’aujourd’hui (Columbia-EMI, FS 1088)
  • Années 1960
    1960 : Je rechante mes anciennes chansons en stéréo (Columbia-EMI, SCXF 101)
    1964 : Mes premières chansons (Columbia-EMI)
    1966 : Rachel dans ta maison (Barclay, 80 300 S)
    1968 : Chansons sans époque (Columbia-EMI, SCTX 340 671)
  • Années 1970
    1970 : Des vedettes aux idoles n°13 – Charles Trenet (Columbia EMI, 2C 262-15463)
    1971 : Fidèle (CBS, 64383 )
    1972 : Joue-moi de l’électrophone (CBS, 64941)
    1973 : Chansons en liberté (CBS, 65433)
    1976 : Il vend des téléviseurs aux paysans (CBS, 81390)
  • Années 1980
    1981 : Vrai ! Vrai ! Vrai ! (CBS, 85038)
    1986 : Florilège’ 86 (CBS, 26793)
  • Années 1990
    1992 : Mon cœur s’envole (Warner Music, 4509-91248-2)
    1995 : Fais ta vie (Warner Music, 0630-12039-2/9)
    1999 : Les poètes descendent dans la rue (Warner Music, 3984-27418-2)
  • Années 2000
    2006 : Je n’irai pas à Notre-Dame (Warner Music, 2564-63093-5, posthume)

Mireille  (1906-1996) (Jean Nohain)

  • Chansons
    Puisque vous partez en voyage
    Papa n’a pas voulu
    Quand un vicomte

Ce petit chemin
Les Trois Gendarmes
Et voilà les hommes (1957)
La Partie de bridge
Le temps qu’une hirondelle
C’est un jardinier qui boite
Tant pis pour la rime
Non, non, Isabelle
La Plus Ceci, la plus cela
Demain, je dors jusqu’à midi
Bon voyage, messieurs du vélo

Jean Sablon (1906-1994)

  • Il est l’un des premiers chanteurs français à s’intéresser au jazz

 

  • Son dernier passage à New York (au Lincoln Center) date de 1981. En 1982, il effectua ses adieux à Paris (au Pavillon Gabriel) et à Rio de Janeiro (au Copacabana Palace).
  • Jean Sablon était le fils du compositeur Charles Sablon et le frère du compositeur André Sablon et de la chanteuse et actrice Germaine Sablon.En 1937, il rencontre Carl Galm, qui devient son compagnon et son manager. Il vécurent ensemble durant 57 ans. Ils meurent la même année, en 1994.

 

 

Édith Piaf (1915-1963)

  • « C’est le bateau qui achève de couler. C’est ma dernière journée sur cette Terre. Je n’ai jamais connu d’être moins économe de son âme. Elle ne la dépensait pas, elle la prodiguait, elle en jetait l’or par les fenêtres. » Jean Cocteau

Maurice Chevalier (1888-1972)

  • En près de 70 ans de carrière, Maurice Chevalier enregistra un grand nombre de chansons, dont certaines (parfois issues de films, de revues ou d’opérettes) sont restées dans la mémoire collective:
  • Prosper (Yop la boum) (1935), Paris sera toujours Paris, La Chanson du maçon, Dans la vie faut pas s’en faire, Ça sent si bon la France, Ma pomme, Valentine ou encore Ah ! si vous connaissiez ma poule.
  • D’autres, à l’image de Ça fait d’excellents Français (caricature de la vie politique populaire sous la IIIe République) ou Fleur de Paris (métaphore de l’espoir des Français à la Libération) furent de grands succès caractéristiques de leur époque.
  • En outre, il fut le premier à interpréter le classique de Charles Trenet, Y’a d’la joie, et sortit de sa retraite en 1970 pour enregistrer, à 81 ans, une chanson du film Les Aristochats.

La génération relais

Marcel Amont (1929- )

  • En 1962, il donne son premier one-man show à Bobino pendant 3 mois et demi, à guichets fermés ; outre ses propres textes, il crée plusieurs chansons signées Claude Nougaro (Le Balayeur du roy, Porte-plume, Le Tango des jumeaux, Le Jazz et la Java).
  • En 2018, il se lance dans le stand-up avec un nouveau spectacle « Marcel raconte et chante Amont », dans lequel il se confie à la manière d’un humoriste, retraçant sa vie depuis son Sud-Ouest natal jusqu’à aujourd’hui, émaillé de ses plus grands succès et de nouvelles chansons, qu’elles soient ou non de son cru et qui soulignent le récit.

André Claveau (1911-2003)

  • En 1958, il est le premier français à remporter le Concours Eurovision de la chanson, avec la chanson Dors, mon amour.

 

  • 1939 : (Venez donc) Chez moi – paroles de Féline, musique de Paul Misraki (reprise d’une création de Jean Sablon, datant de 1935)
    1942 : (Je suis) Seul(e) ce soir – paroles de Rose Noël et Jean Casanova, musique de Paul Durand
    1943 : J’ai pleuré sur tes pas – paroles de Roland Tessier, musique de Jacques Simonot
    1943 : Marjolaine – paroles de Jacques Plante, musique de Louiguy
    1949 : Une nuit mon amour – paroles de Sergelys, musique d’Alec Siniavine
    1950 : Domino – paroles de Jacques Plante, musique de Louis Ferrari
    1950 : La Petite Diligence – paroles et musique de Marc Fontenoy
    1950 : Cerisier rose et pommier blanc – paroles de Jacques Larue, musique de Louiguy
    1951 : Bon anniversaire – paroles de Jacques Larue, musique de Louiguy
    1952 : Le Petit Train – paroles et musique de Marc Fontenoy
    1956 : Les Yeux d’Elsa – poème de Louis Aragon mis en musique par Maurice Vandair et Jean Ferrat
    1958 : Dors, mon amour – paroles de Pierre Delanoë, musique d’Hubert Giraud

Philippe Clay (1927-2007)

  • Discographie
    1954 : La Goualante du pauvre Jean
    1954 : Le Noyé assassiné
    1954 : Moi j’fais mon rond
    1955 : Le Danseur de charleston
  • 1957 : Cigarettes, Whisky et P’tites Pépées
    1958 : Stances de Ronsard (Pierre de Ronsard/Léo Ferré)
  • 1960 : L’Homme de l’équateur
    1961 : La Dolce Vita
    1961 : Philippe Clay – Bleu, blanc, rouge – Epic LF 2018 – Canada
  • 1971 : Mes universités, Sidi Bel Abes, Tu veux partir va-t-en, Morose, La quarantaine, Dis ma femme, los ditactorios interdit sur les medias car faisant reference a hitler mussolini et franco,33 Tours Polydor 2473 003
    1973 : Au volant de ma valse – 33 tours Polydor 2473 020
    1974 : Marie la France – Polydor 2056 326
    1974 : Philippe Clay – La Complainte des apaches – Polydor 2056 378 – Canada
    1975 : Monte Cristo – 33 tours Polydor 2473 054
    1976 : Trop c’est trop – Polydor 2056 578
    1977 : Le temps du troc – Polydor 2056 619
    1977 : Mucho mucho, ce soir à dîner, c’est un 78 tours – 33 Tours Eurodisc WEA 913 158
    1978 : La question, le procès du dernier poète – Eurodisc WEA 911 193
  • 1980 : Soldat inconnu, Boule de flipper, yaka faucon – 33 Tours Arabella 201 754
    1980 : Mon pays, la Marseillaise – 45 Tours Philips 813 175-7
  • 1999 : 50 ans de carrière, 50 chansons 2 CD RYM Musique 1970752 UN 865,

Jean Constantin (1923-1997)

  • Le Poulpe (LP, Mono), Barclay, Barclay 920 396, 920.396, 1972
    À la scène et à la ville, (CD, Album, RE), EMI Music France 856 642 2, 1997
    Chansons… (LP), Vogue, CDMINT 9655

Francis Lemarque (1917-2002)

  • Discographie
    1949 : À Paris
    1949 : Le tueur affamé
    1949 : Cornet de frites
    1949 : Bal, petit bal
  • 1950 : Le cocher du fiacre
    1950 : John Black
    1950 : Bal musette
    1950 : J’ai mis mes cliques
    1951 : Bois de Boulogne (Patins à roulettes)
    1951 : D’amour et d’eau fraîche
    1951 : Clown
    1951 : Figaro
    1951 : Le Petit Cordonnier
    1953 : Toi, tu n’ressembles à personne
    1953 : Quand un soldat
  • 1955 : La grenouille
    1955 : Un air de cristal
    1955 : Mon copain d’Pékin
    1955 : Julot poil-dans-la-main
    1956 : Seul un homme peut faire ça
    1956 : Bientôt le soleil
    1956 : Matilda
    1956 : Les routiers
    1956 : Le chemin des oliviers
    1957 : Marjolaine
    1957 : L’air de Paris
    1957 : Général Fend La Bise
    1957 : Chagrins d’Amour
    1958 : L’Assassin du dimanche
    1958 : Les Fleurs et l’amour
    1959 : Le Temps du muguet
  • 1960 : Une rose rouge
    1960 : Le monde est grand
    1962 : Miséricorde
    1962 : La guerre des boutons
    1962 : Écoutez la ballade
    1962 : Vieux Salomon
    1962 : Ma romance
    1962 : Terrain vague
    1963 : C’est loin
    1963 : C’est la faute à l’accordéon
    1963 : C’était un homme libre
    1963 : Allez donc
    1964 : La faim de vivre
    1964 : Le dernier printemps
  • 1965 : La rose et la guerre
    1965 : Rocambole
    1965 : Au son de l’accordéon
    1965 : Le bar du dernier verre
    1965 : Le cœur de cerise
    1965 : Un jour on s’en va
    1968 : L’opéra des jours heureux
    1968 : Tu tutoies les muses
    1968 : La terre, le ciel et l’eau
    1968 : À Paris autrefois

Dario Moreno (1921-1968)

  • Chansons notoires
    Viens ! (1953)
    Istambul (1954)
    C’est magnifique (1955)
    Étranger au Paradis (1955)
  • Quand elle danse (1956)
    Air du brésilien (1956)
    Je vais revoir ma blonde (1956)
    Pour toi (1956, du film Le Feu aux poudres)
    Coucouroucoucou (1957)
  • Misirlou
    Si tu vas à Rio2 (1958)
    Tout l’amour (1959)
    Le Marchand de bonheur (1959)
    La Bamba (1960)
    Ya Mustapha (1960)
    Brigitte Bardot (1961)
    La Marmite (1961)
    Quizas quizas quizas (1963)
    La Quête (1968)
    Seul (1968) Accompagné par Raymond Lefèvre

Jean-Claude Pascal (1927-1992)

  • Albums
    1960 : Satan m’a dit
    1961 : À Bobino
    1962 : Chansons pour l’automne
    1962 : Le bateau blanc
  • 1962 : Ma jeunesse fout l’camp
    1964 : Chansons pour l’hiver
  • 1965 : Chansons de l’été
    1967 : Quarante ans
    1968 : Chansons d’hier et de toujours
    1968 : Paris vaut bien une chanson…
  • 1973 : Je voyage
    1974 : Nous les amoureux
    1974 : C’était toute ma jeunesse
    1979 : À Saint-Germain des Près
  • 1981 : C’est peut-être pas l’Amérique
    1983 : Dessine-moi un amour
    1984 : Jean-Claude Pascal chante Edgar Faure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *